La Mongolie

carte de Mongolie
  1. Présentation générale
  2. Histoire
  3. Géographie
  4. Bio diversité, Faune et flore
  5. Economie
  6. Habitat
  7. Culture
  8. Religions
  9. Langues
  10. Arts et artisanat
  11. Sports et fêtes
  12. Jeux
  13. Gastronomie
La mongolie

Présentation générale de la Mongolie

La Mongolie
est un pays d'Asie, situé entre la Russie au nord et la Chine au sud. Sa capitale et plus grande ville est Oulan-Bator (mongol : Ulaanbaatar), la langue officielle est le mongol et la monnaie le tugrik.

Charge mongole

Histoire de la Mongolie

On trouve quelques vestiges de la vie en Mongolie au cours de la préhistoire. Vers -245 avant Jc la Mongolie fut occupée par les Xiongnus, ennemis jurés des chinois contre lesquels il batirent la grande muraille. De 150 après jc jusqu'au 13 ème siècle, se succèdent plusieurs "empires des steppes" : vastes confédérations de tributs réunis par un leader (khaan) selon la formule de René Grousset. La première confédération mongole que l'on connaisse s'est formée à l'est du Khentei, sous l'impulsion de Qabul Khan, qui a probablement vécu entre 1100 et 1150. Au XIIIe siècle, la Mongolie était donc divisée en plusieurs tribus liées par des alliances et en guerre perpétuelle. Elle fut ensuite le centre de l’Empire mongol de Chingis Khan au XIIIe siècle qui réunit toutes les autres confédérations à la sienne. La Mongolie fut ensuite gouvernée par la dynastie mandchoue Qing de la fin du XVIIe siècle à 1911, date à laquelle l'indépendance de la Mongolie fut proclamée à la faveur de la chute de l'Empire chinois. Tout en conservant officiellement son indépendance pendant la période soviétique, la politique de la République populaire mongole était cependant strictement alignée sur celle de Moscou. Après la fin de la Guerre froide et la chute du communisme en Mongolie en 1990, le pays adopta une constitution démocratique en 1992.

-> Voir le détail sur la page "histoire de la Mongolie"

Mountons hiver mongol

Géographie de la Mongolie

Son territoire est immense, mais possède très peu de terres arables, le pays étant montagneux et couvert de steppes dont l'aridité croît en allant vers le sud (désert de Gobi). Près de 30 % des 2,8 millions d’habitants sont nomades ou semi-nomades. La majorité des citoyens (80 %) sont d’origine mongole. Il existe néanmoins des minorités turcophones, les Kazakhes et Touvains surtout à l’ouest. Près du tiers des habitants vit dans la capitale Oulan-Bator. Le Mongolie affiche la géographie de tous les records ! Elle détient à elle seule :

  • Un des climats des plus continental du globe
  • Les plus grands écarts de températures les plus impréssionnant entre l'hiver et l'été
  • Un climat très sec avec en prime le Gobi qui est le plus grand désert du monde
  • La capitale la plus froide du monde
  • La densité la plus faible du monde (1,9 hab/km²)

-> Voir le détail sur notre page "géographie de la Mongolie"

col terh

Biodiversité en Mongolie

Avec 4 grands milieux écologiques : la taïga, la haute et moyenne montagne, la steppe et le désert. La faune et la flore sauvages sont encore très riches. La Mongolie possède même un certains nombre d'animaux préhistoriques en voie de disparition comme :
  • Le cheval de Przewalski avec un nombre de chromosomes différents du cheval commun
  • L'argali : le mounton préhistorique
  • Le bouquetin : chèvre préhistorique
-> Voir le détail sur la "faune et la flore en Mongolie"
-> Voir le détail sur le cheval Mongol et le cheval de Przewalski


Gouvernement Mongol

Economie et Système politique de la Mongolie

Avec ses 30% de nomades ou semi-nomades, l'économie de la Mongolie reste toujours liée à l'élevage. Autrefois mis en difficutés uniquement par les dzuds (les tempêtes de neiges glaciales), les nomades connaissent un nouveau fléau : La désertification qui progresse nettement dans le sud. Les chèvres, privilègiées ces dernières années pour leur rentabilité par les éleveurs pour produire d'avantage de chachemire, et l'assèchement lié à l'eau consommée par les mines, n'ont fait qu'amplifier le phénomène. Beaucoup de nomades ayant perdu leur troupeau, sont ainsi obligés de retourner en ville sans qualification ce qui explique l'exode rural et la saturation urbaine d'Ulaan Baatar. Le développement des mines ouvrent de larges perspectives pour l'économie de la Mongolie déjà considérée comme le futur Eldorado des minerais. Mais les pouvoirs politiques doivent prendre toutes leur responsabilité pour réussir une bonne transition. Ils doivent éviter les catastrophes écologiques et maîtriser le développement anarchique de mines sans qui ne profiteraient pas d'abord aux Mongols avant d'être surexploiter par des compagnies étrangères opportunistes qui peuvent facilement soudoyer quelques élites mongoles plus ou moins corrompues. Le tourisme s'est également énormément développé depuis les années 90 où il était inexistant.(cf notre article sur la première expédition à cheval) Malheureusement le pays possède un secteur tertiaire encore très faible.

-> Voir le détail sur "l' Economie de la Mongolie"


Gouvernement Mongol

Habitat en Mongolie

Plus de la moitié de la population vit dans des yourtes. Les autres habitations sont majoritairement des maisons en bois, a l'exeption des constructions qui ont suivie l'influence soviètique et des toutes dernières construction dans la capitale.

-> Voir la page sur la "Yourte Mongole"

-> Voir la section "hébergement" des infos voyage pratiques


Gouvernement Mongol

Culture Mongole

Avec encore un tiers des habitants nomades, la culture Mongole est directement liée au nomadisme et au bouddhisme qui lient systématiquement les mongols à la nature et à la joie de vivre entre proches. Les arbres, les montagnes ... sont déjà sacrés dans la culture mongole avant même pouvoir l'être dans une religion. Les hommes se consacrent majoritairement à des tâches physiques alors que les femmes jouent un rôle très dynamique pour le reste. Une des statistiques originales est leur domination intellectuelle sur les hommes. Les familles investissent généralement plus sur les filles dans les études que sur les hommes.

--> Voir la page "Nomadisme en Mongolie"


Langues en Mongolie

Les langues natales parlées en Mongolie sont :
  • Le Mongol
  • Le kazakh
  • L'evenki
Les autres langues les plus parlées sont l'anglais et le russe. La plus part des mongols de l'ancienne génération parlent un peu le russe alors que la jeune génération parle beaucoup mieux l'anglais.

--> Voir notre page sur "la langue mongole"

Stupa de Mongolie

Religions en Mongolie

Environ 50 % des Mongols sont bouddhistes tibétains, 40 % athées, 6 % chamanistes ou chrétiens, et 4 % musulmans.

Les croyances animistes sont très vives en Mongolie. Longtemps réprimées sous l'ère soviéto-communiste, les traditions chamanistes et les chamans, hommes et femmes, ont refait leur apparition depuis le milieu des années 1990. Toutes les tribus nomades tentent de vivre en osmose avec la nature.

Le bouddhisme a lui aussi été largement influencé par les croyances animistes en Mongolie.

->Voir la page sur "les religions en Mongolie"
->Voir la page sur "le bouddhisme en Mongolie"


Contorsion

Arts et artisanat mongols

  • Les chants, la musique et la dance
Ils ont d'abort un goût prononcé pour la musique et le khöömii un chant diphonique unique dont ils ont le secret. Ils également sont spécialistes des danses à contorsion ! Les enfants entrent dans des écoles spécialisées dès l'âge de cinq ans. Le matin est consacré aux exercices physiques et l'après-midi aux cours scolaires.
  • Les vêtements
Ils sont reconnus pour la qualité et la beauté de leur vêtement. Comme le disent les tibétains : on doit deux choses aux mongols le nom du "Dalai Lama" et leurs vêtements.

--> Voir la page :Art et Artisanat en Mongolie

Fêtes et sports en Mongolie

fête mongole

La principale fête des Mongols est le Tsagaan Sar (littéralement « mois blanc » : fête du Nouvel An). Elle est l'occasion de « festins » où l'on se permet de manger des denrées plus rares, plus sucrées. Il existe trois jeux traditionnels mongols : le tir à l'arc, les courses de chevaux, et la lutte mongole. Ces trois sports sont pratiqués notamment lors de tournois et festivals, le plus célèbre étant le festival de Naadam. Les Mongols sont en effet experts dans l'équitation, car les éleveurs passent la moitié de leur vie sur un cheval, d'où les jambes arquées caractéristiques. De plus, ils sont réputés pour leur adresse au tir à l'arc. Ainsi, les soldats mongols étaient réputés les meilleurs du monde : outre leurs capacités de résistance face à la chaleur comme au froid, leur capacité à se priver de nourriture pendant plusieurs jours, c'était les meilleurs archers montés du monde, capables de tirer en arrière en se repliant au galop. Les courses de chevaux se font en rase campagne, sur des distances comprises entre 5 km et 30 km suivant l'âge des chevaux. Pour plus de rapidité, les chevaux sont parfois montés par des jeunes de moins de 12 ans. Les mongols mesurent également leur adresse lors de la capture des chevaux à l'aide de lassos. La lutte mongole se fait dans des habits traditionnels, et n'ont aucun classement de poids. Le judo est lui aussi populaire, le judoka Naidangiin Tüvshinbayar étant notamment le seul champion olympique mongol de l'histoire. Le football mongol possède un championnat de huit équipes (la plupart basées à Oulan-Bator, comme le club de Selenge Press). L'équipe de Mongolie de football regroupe les meilleurs joueurs du pays.

Jeux en Mongolie

Le soir venu, les Mongols ont pour habitude de faire des jeux intellectuels dans la yourte, comme les échecs (différent des échecs occidentaux), mais aussi d'autres jeux moins complexes comme l'ail ger ou l'alag melkhii, le plus populaire étant le shagai, un jeu d'osselets.

Gastronomie Mongole

Tous les aliments traditionnels sont issus de l'élevage. Les deux principaux ingrédients utilisés sont la viande de mouton et le lait de vache. Cependant, la marmotte est chassée de temps en temps pour sa viande et sa peau. Les produits laitiers sont nombreux. Les femmes mongoles prennent une grande partie de leur temps à fabriquer crèmes, yaourts, alcools de lait, fromage. Ce dernier est sec et souvent acide. Le lait de vache peut être aussi chauffé et mélangé à de la farine, donnant ainsi une mousse qui se transforme en crème jaune, puis en beurre rance. Le beurre fermenté sert à graisser des plats, il peut servir aussi de cire pour les bougies. La boisson la plus courante est le thé au lait salé, que l'on boit à toute occasion, mais la boisson nationale est le fameux lait de jument fermenté (l'airag), pas facile à aborder pour un européen.

Source : Voyage Mongol et "Wikipedia Lingala sous terme de la licence GNU de documents libres (GNU-FDL)"