Les Religions

  1. Les Religions
  2. L'animisme
Articles liés :

Religions

Environ 50 % des Mongols sont bouddhistes tibétains, 40 % athées, 6 % chamanistes ou chrétiens, et 4 % musulmans.
Les premiers temples bouddhistes en Mongolie ont été construits durant la période des Huns, qui débuta lors du IIIe siècle avant Jésus-Christ. Bien que le bouddhisme ait été plusieurs fois officialisé en Mongolie à travers l'Histoire, il ne fut réellement pratiqué par le peuple qu'à partir du XIXe siècle. Le sommet du développement du Bouddhisme en Mongolie fut atteint à la fin du XIXe siècle - début du XXe. Les monastères se sont multipliés, accueillant de nombreux lamas. À la suite de la révolution populaire de 1921, le Bouddhisme commença toutefois à décliner, et dans les années 1930 et 1940, la quasi-totalité des monastères mongols furent détruits par le gouvernement dans un effort pour abolir la religion de l'état. La forme du bouddhisme pratiquée en Mongolie a extrêmement été influencée par les pratiques rituelles et mystiques du tantrisme, reflété concrètement par le pouvoir surnaturel des mots sacrés. Cette croyance prend la forme de livres ou drapeaux imprimés et de mantras récités. Dans la secte des Bonnets Jaunes du bouddhisme le livre est l'objet le plus sacré. Il est la source de sagesse aidant l'Homme à échapper à sa souffrance. En cas de maladie ou de malheur, ainsi qu'aux périodes indiquées par les tables astrologiques, les Mongols considèrent opportun de faire lire des livres par des lamas.

mongol en hiver Les Mongols croient également que placer un drapeau de prière (khiimoriin dartsag) sur un poteau à l'arrière de leur yourte leur apportera soutien dans leur vie quotidienne. Les mots inscrits sur leur drapeau sont supposés être « activés » par le souffle continu du vent. De la même manière, les prières peuvent être activés en portant un livre à la tête, ou en faisant tourner un « moulin à prières » contenant des centaines de prières.

L'animisme

Les croyances animistes sont très vives en Mongolie. Longtemps réprimées sous l'ère soviéto-communiste, les traditions chamanistes et les chamans, hommes et femmes, ont refait leur apparition depuis le milieu des années 1990. Toutes les tribus nomades tentent de vivre en osmose avec la nature.

Source : "Wikipedia Lingala sous terme de la licence GNU de documents libres (GNU-FDL)"